Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > Les annonces de séminaires et thèses > Soutenance de thèse d’Antoine BERCOVICI

Soutenance de thèse d’Antoine BERCOVICI

Date : 9 décembre 2009, 14h30

Titre : Reconstitutions paléoenvironnementales du domaine ouest téthysien àla transition Permien-Trias : Impacts relatifs du climat, de la ré-organisation de la biosphère continentale et des topographies sur la préservation des systèmes sédimentaires continentaux.

Lieu : Salle de Conférences du CAREN (bât. 14B RDC)

Résumé : L’assemblage final de la Pangée àla fin du Paléozoïque a conduit àune continentalisation d’espaces immenses sans équivalent dans les périodes géologiques postérieures. D’un point de vue climatique, on assiste, après la fin de l’ère glaciaire au cours du Permien inférieur, àl’émergence progressive d’un climat de plus en plus chaud, provoquant l’aridification de vastes régions. Le Trias inférieur représente alors une période où la végétation est rare voire absente, deux raisons peuvent être invoquées : l’aridité extrême du climat ou la reconquête extrêmement lente du domaine continental par les flores terrestres après la quasi-disparition catastrophique du couvert végétal fini-permien consécutive àla crise permo-triasique (disparition d’environ 85% des espèces). Pendant le Permien supérieur, la sédimentation continentale est confinée dans une série de bassins endoréiques isolées, dans lesquels, un partitionnement, matérialisé par les compositions des assemblages floristiques et les conditions de préservation, est évident. Dans tous les bassins sédimentaires du domaine nord-ouest téthysien et àl’exception du centre du Bassin germanique, la transition entre le Permien et le Trias est marquée par une absence de dépôt pendant une durée plus ou moins importante. L’ensemble de ces observations implique l’existence d’un relief Varisque toujours actif, modifiant les conditions climatiques et contrôlant les conditions de sédimentation au sein des Bassins fini-permiens, alors que l’évolution générale des flores permiennes reste conditionnée au premier ordre par l’aridification globale de la Pangée, et ce bien avant la crise d’extinction de la limite Permien/Trias.

The final buildup of Pangea at the end of the Palaeozoic led to the formation of massive landmass unrivaled in later times. On a climatic perspective, the end of the Carboniferous ice age opened into a period of progressive warming, creating vast arid regions on land. The lower Triassic is the culmination of this trend, and represents a period where land vegetation is scarce or non-existent. Two causes can be inferred : the extreme aridification of climate or the slow recovery of terrestrial floras after the permo-triassic crisis (disappearance of 85% of species). During the lower Permian, continental sedimentation was limited in a series of isolated endoreic basins, in between differences in preservation and floral assemblages can be observed. In all sedimentary basins of the north-western tethyan domain, with the exception of the germanic basin, the Permian/Triassic transition is characterized by a lack of sedimentary deposition of variable time. All these observations imply the existence of a still active Variscan range, modifying the palaeoclimatic conditions and controlling sedimentation in the end-Permian sedimentary basins of western Europe. However, the general evolution of Permian floras is still linked at the first order to the global warming event, leading to profound modifications on terrestrial biotas long before the permian/Triassic biotic crisis.

.../...