Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > Les annonces de séminaires et thèses > Soutenance de thèse de Céline DUCASSOU

Soutenance de thèse de Céline DUCASSOU

Date : 4 décembre 2009, 14h30

Titre : Age et origine du relief de la chaîne hercynienne : le Dévono-Carbonifère du Bassin d’Ancenis.

Lieu : Salle de Conférences du CAREN (bât. 14B RDC)

Résumé : La chaîne hercynienne construite àla fin du Paléozoïque résulte de la convergence entre deux plaques majeures Laurussia et Gondwana. L’objectif de ce travail est d’étudier le potentiel des bassins sédimentaires àenregistrer la naissance des reliefs et l’exhumation des roches au cours des stades précoces de cette orogène. Les séries sédimentaires étudiées (Ordovicien àCarbonifère de l’Unité des Mauges, Domaine-Sud Armoricain, France), bien que localisées dans les zones internes de la chaîne, sont faiblement déformées. Une approche pluridisciplinaire (structurale, sédimentologique, géochronologique) a été développée pour contraindre la paléogéographie de la chaîne et la nature du matériel en cours d’érosion durant sa construction. Les séries sédimentaires ordoviciennes àdévoniennes enregistrent un rifting Dévonien inférieur marqué par une discordance (formation d’épaulements de rift). Cet évènement pourrait être lié àl’ouverture d’un bassin arrière-arc (St-Georges-sur-Loire). L’existence de l’arc magmatique est enregistrée par des zircons détritiques àca. 400 Ma dans la Fm de Sainte-Anne. La lacune de sédimentation du Dévonien moyen pourrait être liée àune période d’émersion. Le retour de la mer après une destruction des premiers reliefs a lieu au Dévonien supérieur. La collision intervient àla transition Dévonien/Carbonifère. Les séries carbonifères (Fm d’Ancenis) sont préservées dans un bassin grâce àune réactivation de la zone de suture du bassin arrière-arc. La méga-séquence régressive identifiée enregistre une surrection des reliefs et l’exhumation progressive du matériel hercynien (roches magmatiques et métamorphiques).

.../...