Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > Les annonces de séminaires et thèses > Séminaire de Fabien GRAVELEAU (Géosciences Montpellier)

Séminaire de Fabien GRAVELEAU (Géosciences Montpellier)

Date : 10 décembre 2008, 15h

Titre : Interactions tectonique, erosion, sédimentation dans les avant-pays de chaînes : modélisation analogique et étude des piémonts de l’Est du Tian Shan (Asie Centrale)

Lieu : salle B. Auvray (bât 15)

Résumé : L’évolution d’un piémont de chaîne de montagnes est contrôlée par les interactions entre la tectonique, l’érosion et la sédimentation. Pour étudier ces processus, nous avons analysé des données morphométriques issues des piémonts orientaux du Tian Shan (NW Chine) et développé un nouveau type de modélisation analogique. Cette approche utilise un dispositif et un matériau expérimental spécialement conçus pour modéliser simultanément des structures tectoniques (failles, plis), une morphologie détaillée (bassins versants, rivières, cônes alluviaux, etc.) et une sédimentation stratifiée. Des techniques de mesure optique ont été également mises en oeuvre afin de quantifier l’évolution topographique et cinématique des modèles. Les expériences réalisées offrent une opportunité inédite d’étudier l’évolution morphotectonique d’un piémont. Nos résultats montrent que la tectonique exerce un contrôle de premier ordre sur cette évolution. La propagation de la déformation et la formation des reliefs influencent en effet significativement le développement du réseau de drainage, l’évolution des bassins versants et la formation des marqueurs morphotectoniques. En particulier, l’analyse de la morphométrie des cônes alluviaux et de leurs bassins versants suggère qu’un équilibre dynamique s’installe entre la surrection, l’érosion et la morphologie. Nos résultats montrent également que l’apparition des terrasses est guidée par l’activité des chevauchements et les adaptations de l’hydrographie. Leur modèle de plissement répond àune déformation homothétique. Cette nouvelle approche ouvre des perspectives pleine de promesses en géomorphologie, sismotectonique et stratigraphie.

Mots clefs : Modélisation analogique, Morphologie, Relief, Piémont, Tectonique, Tian Shan.

.../...