Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > Annuaire > DREUZY (de) Jean-Raynald > Transport corrélation de vitesses

Transport corrélation de vitesses

Du point de vue théorique, le problème consiste dans un premier temps àcomprendre comment l’hétérogénéité du milieu conditionne la structure du champ de vitesse. Dans un deuxième temps, la dispersion macroscopique des particules dans le réseau doit être déterminée en fonction du champ de vitesse. L’étude du champ de vitesse montre que la corrélation des vitesses dépend de la valeur de la vitesse, résultat établi dans la thèse de Tanguy Le Borgne (2001-2004). Plus précisément le soluté partant dans des zones de vitesses élevées parcourt un chemin plus long que celui partant dans des zones de vitesses relativement plus faibles. Cette variabilité de corrélation provient de la chenalisation des écoulements dans les zones de plus forte perméabilité. Les écoulements ont tendance àcontourner les zones de perméabilité plus faible organisant ainsi la structure d’écoulements en chenaux perméables isolant des îlots relativement moins perméables (figuresuivante).

Figure : Grille hétérogène parcourue par un flux horizontal. Les zones en noir sont celles dans lesquelles la vitesse est supérieure àla moyenne logarithmique des vitesses. On distingue des îlots blancs découpés par les chenaux noirs àla base de la corrélation différentielle en fonction de la vitesse (thèse de T. Le Borgne).

ARTICLES

T. Le Borgne, J.-R. de Dreuzy, P. Davy and O. Bour, Describing the velocity field organization in heterogeneous media by conditional correlations, Water Resources Research, in press.