Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > Les annonces de séminaires et thèses > Séminaire de Jean-Louis CROVIZIER (IPGP Strasbourg)

Séminaire de Jean-Louis CROVIZIER (IPGP Strasbourg)

Date : 17 mars 2006

Titre : Peut-on prévoir l’avenir en matière de comportement àlong terme des déchets toxiques ?

Lieu : salle de conférences du CAREN (bât 14B - RDC)

Résumé : Notre société produit de plus en plus de matériaux contenant des éléments potentiellement toxiques pour l¹environnement. Ces matériaux sont principalement issus de l¹industrie classique, de l¹incinération des ordures ménagères et de l¹activité nucléaire. Ils consistent principalement en mâchefers, ciments ou verres qui, en dépit de leur bonne résistance àla corrosion peuvent avoir àlong terme un effet néfaste sur l¹environnement (migration de métaux lourds, influence sur le pH des milieuxÅ ) Le défi posé aux scientifiques est la prédiction du comportement àlong terme de ces matériaux et leur impact sur l¹environnement pendant plus de mille ans pour certains déchets nucléaires et, ce qui est souvent oublié, pour l¹éternité pour certains autres déchets comme le plomb ou le cadmium issus d¹activités considérées àpriori comme plus banales. Ce comportement à long terme ne peut pas être déduit uniquement sur la base de lois utilisant des paramètres mesurés expérimentalement au laboratoire. Le milieu géologique dans lequel ces matériaux pourront être entreposés est complexe et un grand nombre de paramètres sont susceptibles de varier, par exemple la nature des fluides, les changements climatiques etcÅ La plupart de ces paramètres sont interdépendants ; le comportement des radionucléides, par exemple, ne peut pas être compris indépendamment de phénomènes tels que la co-précipitation ou l¹adsorption d¹ autres constituants majeurs ou mineurs du système considéré. Le but de la conférence est d¹indiquer les grands axes de réflexions qui guident les chercheurs àqui l¹on demande de prévoir l¹avenir de ces matériaux sur des durées hors de portée de l¹expérimentation.

PRESENTATION DU CONFERENCIER : Jean Louis Crovisier est géochimiste, docteur de l¹Université Louis Pasteur, habilité àdiriger des recherches et chargé de recherche au CNRS (UMR7517). Il fait partie du groupe « Modélisation de l¹interaction eau/roche ». Son travail porte principalement sur la caractérisation des paramètres qui déterminent le comportement àlong terme des verres nucléaires. Il se décline en trois volets : expérimentation (mesure de paramètres cinétiques), modélisation thermodynamique et cinétique, études d¹analogues naturels (verres basaltiques et archéologiques). Il déclare volontiers que la clé du futur est àrechercher dans le passé.

Crovisier J.L. , Advocat T. and Dussossoy J.L. (2003) Nature and role of natural alteration gels formed on the surface of ancient volcanic glasses (Natural analogs of waste containment glasses). J. Nuclear Materials, 321, p.91-109. Perret D., Crovisier J.L., Stille P., Shields G. Mäder U., Advocat T. Schenck K. and Chardonnens M. (2003) Thermodynamic stability of waste glasses compared to leaching behaviour. Applied Geochem., 18, p.1165-1184. Munier I., Crovisier J.L., Grambow B., Fritz B. and Clément A. (2004) Modelling the alteration gel composition of simplified borosilicate glasses by precipitation of an ideal solid solution in equilibrium with the leachant. J. Nuclear Materials, 324, p.97-115.

.../...