Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > Services techniques et administratifs > Services généraux > Documentation, Communication & Collections > Collections - Musée > Les collections de Paléontologie

Les collections de Paléontologie

Les collections de paléontologie



Les collections de paléontologie de Géosciences Rennes correspondent àplusieurs centaines de milliers de fossiles dont l’inventaire n’est àce jour que partiellement réalisé.

Il s’agit de collections issues de différentes origines, mais provenant le plus souvent soit d’anciens enseignants-chercheurs en paléontologie de l’Université de Rennes (doctorants, enseignants, chercheurs CNRS), soit de donateurs privés, soit de l’ancien Muséum d’Histoire Naturelle de Rennes ou d’autres musées nationaux.

Dans la première catégorie, se mêlent des collections du XIXe siècle constituées par des chercheurs rennais de renom, fondateurs de la paléontologie française, tels Louis CRIE et Jean SEUNES, et des collections du XXe issues de chercheurs rennais àla retraite comme Jean-Louis HENRY, Michel ROBARDET, Florentin PARIS ou disparus, tel Fernand KERFORNE, Yves MILON, André PHILIPPOT, Jean CHAUVEL. Il y a également des collections réalisées par des étudiants ayant préparé leur DEA ou/et leur thèse àRennes mais n’ayant pas continué dans la recherche, tels Patrice LEBRUN et Claude VUILLEMIN, des collections réalisées par d’anciens étudiants de Rennes devenus chercheurs, tels Jean LE MENN, Patrick RACHEBOEUF (Université de Bretagne occidentale) ou Jean VANNIER, ou conservateurs de muséums régionaux, tel Serge REGNAULT (Muséum Nantes). Au total ce type de collections représente plusieurs dizaines de milliers de spécimens.

Dans la seconde catégorie, on trouve de très nombreuses collections du XIXe et du XXe siècles, de taille très variable en nombre de spécimens. La plus ancienne est celle de Marie ROUAULT. L’une des plus importantes est celle du Docteur ALLIX, issue de l’ancien Muséum d’histoire naturelle de Rennes. Ce type de collections représente plusieurs centaines de milliers d’échantillons correspondant àplusieurs millions de spécimens.
Dans la dernière catégorie prédominent les collections réalisées par des chercheurs de renom d’autres établissements de recherche, récupérés par des chercheurs rennais, telle la collection Pierre HUPE, « sauvée  » par Jean-Louis Henry (ancien Maître de conférences rennais) lors des déménagements des collections des universités parisiennes. Làaussi, ce type de collection représente plusieurs centaines d’échantillons correspondant àplusieurs milliers de spécimens.

Les collections de paléontologie rassemblent donc àla fois un patrimoine historique, témoin de l’histoire des sciences paléontologiques àRennes et ailleurs en France, un patrimoine scientifique, composé de spécimens de référence qui ont servi de support àdes diplômes (DEA, thèses) et des articles scientifiques et un patrimoine muséographique, dans la mesure où nombre de spécimens remarquables méritent d’être exposés dans le cadre d’expositions sur l’origine de la vie et sur l’évolution des espèces, en Bretagne et plus largement dans le monde.

Ampleur des collections, gestion numérique

Une grande partie des spécimens n’est pas encore référencée sur banque de données. Mais, afin de donner une indication sur l’ampleur des collections et corrélativement sur l’importance du travail qui reste àaccomplir, nous précisons que les pièces de références publiées (types et figurés) font l’objet de 3700 fiches informatisées et les collections historiques non publiées correspondent àplus de 10 000 fiches informatisées.

cidaris1_75 scutelle(echinoderme)1_75 goniatite1_75 murex1_75


La typothèque

Jusqu’en 1984, les spécimens Types et Figurés d’invertébrés, de vertébrés et autres fossiles n’avaient fait l’objet d’aucun traitement particulier, étant laissés dans leur collection d’origine, dispersés sans ordre dans les meubles des salles de collections ou pire encore non retournés après avoir été empruntés par divers chercheurs hors de la région ou àl’étranger. C’est seulement àpartir de cette date, lors de l’inventaire et de l’organisation de la collection générale de paléontologie que ces spécimens àvaleur scientifique inestimable ont été recherchés. Ils ont été regroupés dans un meuble àpart protégé, constituant ainsi une première ébauche de typothèque.
Depuis, son volume a été largement augmenté, dans des meubles dédiés situés dans le bureau du Conservateur, chargé d’en assurer la gestion.

JPEG - 81.9 ko
la typothèque


Quelques 2600 spécimens de référence, soigneusement étiquetés et numérotés, contrôlés àl’aide des publications originales, ont ainsi été repérés, isolés sous conditionnement anti-poussière et rangés selon l’ordre croissant de la numérotation adoptée depuis 1974 àl’Institut de Géologie de Rennes - aujourd’hui Géosciences Rennes- (numéros IGR).

La recherche de ces types et figurés s’est d’abord en grande partie effectuée en traitant les collections anciennes plus ou moins bien organisées, avec toutes les recherches bibliographiques que cela a supposé, puis les matériels plus récemment publiés pour lesquels la bibliographie est plus facile àréaliser. Les collections bien constituées, selon les normes appliquées au laboratoire, et aisément consultables chez les chercheurs en activité ont été considérées par la suite, notamment dans les années 1980-2000. La recherche a également été orientée vers les laboratoires français et étrangers susceptibles de détenir des spécimens appartenant ànos collections et figurés sous références IGR.

La constitution de cette typothèque s’intègre pleinement dans l’établissement du catalogue des collections paléontologiques de Géosciences Rennes dont la richesse dépasse certainement 800 000 individus. Bien sà»r, ce sont essentiellement des invertébrés paléozoïques, mais aussi des éléments de flore carbonifère, éocène, des invertébrés et vertébrés tertiaires,...

Aujourd’hui, une estimation, encore approximative, puisque le travail n’est pas achevé, du nombre des spécimens àstatut de Géosciences Rennes donne les chiffres suivants :

- Holotypes, cotypes, paratypes : 530

- Figurés : 2650

JPEG - 111.7 ko
tiroir de la typothèque


Le but ultime d’un tel recensement des spécimens de référence répond àplusieurs nécessités :

- connaître exactement l’étendue et le détail de notre patrimoine géologique.

- permettre une diffusion de cette information concernant les éléments les plus précieux et les plus souvent consultés par la communauté scientifique nationale et internationale.

- assurer la conservation préférentielle de ces spécimens en les mettant àl’abri de tout risque de destruction ou de dispersion.

- susciter, et ce n’est pas le moins important, de la part de tous les scientifiques utilisateurs, une volonté commune d’enrichissement de ce patrimoine.

gestion numérique de la typothèque - programme national Trans’Tyfipal

Depuis l’origine, le service est pleinement impliqué dans le programme Tyfipal bâti en 1986 par l’Université de Bourgogne, devenu par la suite Trans’Tyfipal. Le projet consistant àrépertorier les TYpes et FIgurés de PALéontologie des collections françaises détenus dans les différents établissements français : universités, instituts, grandes écoles, musées nationaux et municipaux. A cette fin un personnel technique issu du laboratoire de paléontologie a été d’abord partiellement puis entièrement rattaché au service des collections pour prendre, àpartir des données établies par le Conservateur, en charge le travail de renseignement des fiches et de photographie des spécimens et pour ainsi nourrir la base de données nationale. Ce travail a perduré jusqu’au départ de cette technicienne et n’a, depuis, pas été prolongé. Ainsi, àce jour, ce sont 1901 fiches qui figurent dans la base de données, 927 étant visibles sur le net.

Les principales collections paléontologiques
(par ordre alphabétique)


- Allix (Docteur) (Foraminifères)
- Babin Claude (Bivalves)
- Boistel A (Professeur) (Tertiaire du bassin parisien)
- Brice Denise (Brachiopodes dévoniens)
- Buchot Emile (Faune et flore paléozoïques du synclinorium de Laval)
- Collin Léon (Dévonien du Finistère)
- Collin Marie (Flore carbonifère)
- Crié Louis (Flore éocène des grès àSabals de Sarthe et d’Anjou)
- De Farcy (Bajocien du Calvados et de Côte-d’Or)
- De Viennay (bassin de Laval)
- Destombes Jacques (Trilobites et Echinodermes du Maroc)
- Deunff Jean
- Du Laurens de la Barre (Flore tertiaire du Finistère)
- Durand Jacques (Ichnites de la Formation du Grès armoricain)
- Duval ( ???)
- Gourvennec Rémy (Brachiopodes)
- Harscoë t de Keravel (Faluns de Bretagne)
- Henry Jean-Louis (Trilobites ordoviciens du Massif armoricain)
- Hupé Pierre (Trilobites cambriens du Maroc)
- Hans Jahnke (Brachiopodes dévoniens)
- Kerforne Fernand (collection généraliste)
- Lardeux Hubert (Tentaculites)
- Lebrun Patrice (Trilobites ordoviciens)
- Lemarch’adour
- Le Menn Jean (Echinodermes de la Lézais)
- Marsille Louis (Faune de la Formation du Grès armoricain)
- Maugé ( ???)
- Mélou Michel (Brachiopodes dévoniens)
- Milon Yves (Faune du paléozoïque breton)
- Milon Yves & Dangeard Louis (Poissons et plantes oligocènes de Chartres-de-Bretagne)
- Morzadec Pierre (Trilobites dévoniens) >>>collection déposée au Muséum de Nantes
- Moulière André
- Nion Joë l (Ostracodes et trilobites ordoviciens du Massif armoricain)
- Oehlert Daniel (Paléozoïque de la Mayenne) >>>collection en cours de restitution au Musée des Sciences de Laval
- Paris Florentin (Graptolites, chitinozoaires)
- Philippot André (Graptolites siluriens du Massif armoricain)
- Picquenard Charles (Docteur) (Flore carbonifère de Bretagne)
- Pillola Gian-Luigi
- Plaine Jean (Ichnites de la Formation du Grès armoricain )
- Racheboeuf Patrick (Brachiopodes dévoniens du Massif armoricain)
- Renaud Alzine (Faune dévonienne synclinorium de Laval et autres)
- Robardet Michel (Trilobites du Cotentin, graptolites d’Espagne)
- Rouault Marie (Faune des faluns miocènes, ichnites de la Formation
- Seunes Jean (Echinodermes méso et cénozoïques, ammonites, foraminifères...)
- Sirodot Simon (Faune quaternaire du Mont-Dol)
- Spjeldnaes Ernst (Echinodermes ordoviciens du Maroc)
- Toulmouche Adolphe (Tertiaire du bassin parisien)
- Vannier Jean (Ostracodes ordoviciens du Massif armoricain)
- Videt Blaise (Bivalves ostréidés)
- Vuillemin Claude (Rugueux carbonifères du Massif armoricain)

*Certains éléments des collections paléontologiques ont été figurés dans :


- NERAUDEAU et al. 2011- Les faluns du Miocène moyen de Bretagne, Fossiles, n°8,36-38.

- JONIN M. 2010- Géotourisme en Finistère, éd. Biotope.

- DANUKALOVA G. 2009- Paléontologie, Moscou, 195p.

- JONIN M. 2008- Géodiversité en Bretagne, un patrimoine remarquable, Cahiers naturalistes de Bretagne, éd. Biotope, 160p.

- LEBRUN P. 2002- Trilobites de France, Minéraux et Fossiles, HS n°14, 132p.

- PLUSQUELLEC Y. & RACHEBOEUF P.R. 1999- Mammifères marins fossiles du Miocène de Bretagne, Penn ar Bed, n°175, 27-36.

- PLAINE J. 1999- Regard sur les collections géologiques de Bretagne, Penn ar Bed, n°173-174, 91-102.

- PLAINE J. 1996- Une géologie originale,in Chartres-de-Bretagne,19-23,Ville de Chartres-de-Bretagne éd.