Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > À la une > PNAS : L’ambre dévoile la biodiversité fossile d’une forêt éthiopienne du Crétacé

PNAS : L’ambre dévoile la biodiversité fossile d’une forêt éthiopienne du Crétacé

La plupart des gisements d’ambre sont situés en Amérique du Nord et en Eurasie. Seuls quelques rares ambres non fossilifères étaient connus pour l’ancien Gondwana. Aussi la découverte en Ethiopie, en 2005, du premier ambre fossilifère d’Afrique, datant d’environ 95 millions d’années, a-t-elle été de première importance. Depuis, une vingtaine de chercheurs allemands, français, autrichiens, éthiopiens, italiens, anglais et américains, a collaboré àl’étude géologique du gisement, de l’ambre et des fossiles qu’il recèle. L’étude des insectes dirigée par Vincent Perrichot, paléontologue àGéosciences Rennes (INSU-CNRS, l’Université de Rennes 1), a révélé la grande diversité et l’écologie des espèces, dont une fourmi primitive, la plus ancienne du Gondwana. Cela permettra de mieux comprendre l’évolution précoce de ces organismes et les interactions trophiques au sein de cet écosystème ancien. Ces travaux viennent d’être publiés dans PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA). Voici l’information donnée sur le site de l’INSU